Laisse Tomber

Adaptation des Caprices de Marianne d'Alfred de Musset.

Vie affective - respect entre hommes et femmes- lutte contre la violence dans le couple.

Ce spectacle a été créé en 2003 à partir de la réflexion de la compagnie qui, forte d'une expérience de plus d'une dizaine d'années de travail sur les questions de prévention SIDA et contraception, est convaincue qu'il est nécessaire de permettre aux publics jeunes et adultes de se réapproprier le langage amoureux dans un cadre respectueux des droits des femmes et des hommes.

"Laisse tomber" est une adaptation des Caprices de Marianne de Musset. Cette pièce articule autant qu'il est possible la langue de Musset avec l'objectif de rendre l'action accessible à tous les publics. Le détour par le XIXème siècle permet de travailler sur les relations, les rapports de force, les modes d'expression, par analogie, en mettant à distance les situations contemporaines. Cela permet davantage de jeu dans la partie improvisée.

Ce spectacle offre aux spectateurs l'occasion de s'interroger sur les relations entre hommes et femmes, de s'exercer à jouer avec les mots de l'amour, d'explorer l'expression affective, le machisme, les paramètres de l'amitié, à travers une fiction ludique.

Dans cette partie, les comédiens jouent avec les propositions des spectateurs, ce qui provoque souvent un mélange d'époques tout à fait baroque mais profondément créatif.

Ce spectacle peut être l'occasion, pour des professeurs de français, de proposer à leurs élèves une comparaison entre l'œuvre de Musset et l'adaptation de Lorette Cordrie.

L'histoire :

L'action se passe à Naples, au XIXème siècle. Marianne a épousé Claudio, le juge. Ce mariage, arrangé par sa mère. Claudio aime Marianne et Marianne aime Claudio « puisque c'est son mari… » Mais Marianne et Claudio ont pour voisin Coelio qui est tombé éperdument amoureux de la belle Marianne. A l'idée de l'aborder, ses genoux flanchent et il envoie donc Octave, mauvais garçon s'il en est, pour parler à sa belle. Octave aborde Marianne de manière provocatrice et grossière. Ce qui devait arriver arrive, c'est de lui et non de Coelio que Marianne tombe amoureuse. Pourquoi donc tombe-t-elle amoureuse de cet homme qui boit, fume de l'opium et courtise des filles de joie ? Claudio ayant entendu les guitares qui viennent chanter tous les soirs sous les fenêtres de Marianne règle le problème à sa manière, en faisant assassiner l'homme qui, à la nuit, entre dans son jardin. Marianne attendait Octave, mais celui-ci, fidèle à son amitié, a envoyé Coelio à ce rendez-vous. C'est donc Coelio qui se jette sur l'arme du sbire de Claudio. Il a compris que ce n'est pas lui que Marianne attendait, mais Octave. Il pense avoir été trahi par son ami et s'élance au-devant de la mort dans un dernier accès de romantisme.

Dans la partie improvisée :

Il sera question du droit des femmes dans la relation amoureuse, de leur droit, de leur capacité à choisir l'objet de leur amour, des droits et des devoirs conjugaux, de la jalousie et de la rivalité en amour, des stratégies possibles pour éviter la violence dans le couple. Il sera aussi question de la relation d'Octave à l'alcool et de celle de Coelio au suicide.

Ce spectacle peut être présenté

Ce spectacle peut être présenté à des adolescents (à partir des classes de 4ème) et à des adultes.