Antigone

Rapport à la Loi, citoyenneté.

Ce spectacle a été créé en septembre 2010.

L'histoire :

Il s'agit de l'adaptation de l'Antigone de Sophocle.

Antigone a enterré son frère Polynice mort au combat alors qu'il attaquait la ville de Thèbes dont il est originaire. Elle le fait malgré le décret édicté par Créon le nouveau roi qui est aussi son oncle. Elle le fait au nom de la défense de la Loi universelle qui prescrit le respect dû aux morts, décidée à enfreindre la loi de la cité et sachant qu'elle encourt pour cela la peine de mort. Sa sœur Ismène tente de la retenir, de la convaincre de choisir la vie et non la mort. Hémon son fiancé, plaide sa cause auprès de Créon - en vain.

La malédiction qui poursuit la famille des Labdacides depuis qu'Œdipe a tué son père Laïos et épousé sa mère Jocaste, s'abat sur les derniers descendants de cette lignée. Créon reproduit le comportement orgueilleux d'Œdipe et va payer cette démesure de la mort de tous ses proches.

Dans la partie improvisée :

Les spectateurs seront incités à réfléchir a des stratégies permettant de rompre l'inéluctabilité du destin tragique, à imaginer d'autre rencontres entre les personnages que celles que nous propose Sophocle, à ouvrir la structure de la pièce et à explorer les divers possibles que contient la fable initiale.

L'improvisation sera l'occasion de déployer l'argumentation d'Ismène ou d'Hémon contre celle de Créon et d'Antigone, de questionner la fidélité à la Loi (loi universelle ou loi de la cité), les notions de démocratie, de désobéissance civile...

Ce spectacle peut être présenté

à partir de la classe de 3ème et à des publics adultes.